Augmentation des projets de biogaz et des technologies à émissions "négatives" innovantes

 

Zurich, 12 mai  2020 – La Fondation Suisse pour le Climat apporte son soutien à 24 PME dans la mise en œuvre de projets de lutte contre le changement climatique. Le Conseil de fondation a attribué lors de sa première réunion un montant total de 2.4 millions de francs suisses à ces projetsLe budget total pour 2020 a été augmenté de 3 à 4 millions de francs suisses. Parmi les projets soutenus figurent aussi bien des approches visant à une réduction des émissions de CO2 que des technologies innovantes pour le stockage à long terme du CO2. On observe également un véritable essor du traitement du biogaz. 

D'ici à 2050, les émissions de CO2 devront être nulles en Suisse. C'est ce qu'a décidé le Conseil fédéral l'été dernier, conformément aux objectifs climatiques de Paris. Pour cela, il faut non seulement réduire les émissions de CO2 mais aussi prendre des mesures efficaces pour éliminer le COatmosphérique et le stocker à long terme (technologies à émissions négatives). La Fondation Suisse pour le Climat envoie un signal à cet égard en soutenant à nouveau deux solutions suisses de stockage du CO2 : la PME bernoise Neustark a ainsi développé, en collaboration avec l'EPF de Zurich, une méthode innovante pour stocker le CO2 de façon durable dans le béton. Le procédé est destiné à être utilisé dans les usines de recyclage du béton et à séquestrer de manière permanente le CO2 sous forme de calcaire. L'entreprise des Grisons INEGA prévoit quant à elle de construire une installation de pyrolyse pour produire du charbon végétal. Là encore, l'objectif est de contenir le CO2 et de le stocker pendant des siècles.  

« Des émissions nettes nulles exigent des technologies révolutionnaires », affirme Vincent Eckert, directeur de la Fondation Suisse pour le Climat. « Le stockage du CO2 représente un défi majeur. Les deux projets offrent des solutions impressionnantes à cet égard. Elles apportent non seulement une solution à long terme contre le changement climatique, mais elles constituent aussi des approches pertinentes pour une économie circulaire dans le secteur de la construction. » 

Des projets de biogaz plus nombreux que jamais 

Le biogaz suscite beaucoup d'intérêt : plusieurs exploitations agricoles souhaitent utiliser des infrastructures de biogaz pour améliorer leur efficacité énergétique et nutritionnelle, tout en réduisant leurs émissions de gaz à effets de serre, tandis que d'autres PME construisent des stations de biogaz avec l'aide de la Fondation Suisse pour le Climat. Onze projets de ce type sont ainsi financés par la Fondation, pour un montant total de 782'000 francs suisses. « Nous n'avons jamais reçu et approuvé autant de projets de biogaz que ce printemps, se réjouit Vincent Eckert, directeur de la Fondation. Avec le recyclage des déchets organiques en combustible ou carburant, le circuit se ferme. Notre engagement de longue date dans ce domaine porte ses fruits ! » 

Un chauffage neutre en CO2 avec des huiles alimentaires usagées 

En outre, la Fondation Suisse pour le Climat soutient deux projets de biocarburant menés par des entreprises du Tessin : la PME Caminada Energy Technologies cherche à remplacer de manière immédiate et économique les systèmes de chauffage au fuel par des combustibles liquides biogènes comme les huiles alimentaires usagées purifiées dans les maisons d'un à trois logements. L'entreprise Oekokraft souhaite quant à elle chauffer des serres à l'aide d'installations de cogénération fonctionnant avec des combustibles liquides et biogènes. On peut aussi citer le projet de surface agricole verticale sans substrats dans un conteneur autonome pour cultiver des légumes économes en énergie et en eau, avec jusqu'à 17 récoltes par an (Greenmodul.ch); celui d'une tour connectée pour stationner de manière sûre et peu encombrante des vélos, y compris des vélos électriques qui contribuent à la mobilité urbaine écologique (V-Locker) et d'autres projets innovants de lutte contre le changement climatique.  

Augmentation d’un tiers du budget annuel consacré aux subsides 

Depuis 2008, la Fondation Suisse pour le Climat soutient les PME innovantes qui développent des projets concrets visant à la protection du climat en Suisse et au Liechtenstein.  Le budget alloué à ces projets n'a cessé d'augmenter au fil des ans. Le Conseil de fondation a également augmenté le budget annuel 2020, de trois à quatre millions de francs suisses afin de pouvoir prendre en compte les nombreuses demandes répondant aux critères requis. Grâce à ces fonds supplémentaires, la Fondation Suisse pour le Climat apporte également un soutien précieux à de nombreuses petites et moyennes entreprises, qui comptent parmi les plus touchées par la crise du coronavirus.  

La Fondation Suisse pour le Climat 

Protéger le climat. Promouvoir les PME. Sous ce slogan, la Fondation Suisse pour le Climat soutient des projets de petites et moyennes entreprises (PME) qui contribuent à la protection du climat. Depuis sa création en 2008, la Fondation a accordé 27.5 millions de francs à plus de 1'600 PME en Suisse et au Liechtenstein. 

La Fondation Suisse pour le Climat est une fondation indépendante d'utilité publique placée sous la surveillance de la Confédération. Elle est ouverte à toutes les entreprises qui souhaitent contribuer davantage à la protection du climat par une utilisation efficace et ciblée des recettes provenant de la taxe CO2. 

Depuis janvier 2008, la loi fédérale sur la réduction des émissions de CO2 exige la perception d'une taxe sur les combustibles. Une partie de ces fonds est réinjectée dans l'économie. Les grands prestataires de services, en particulier, récupèrent davantage d'argent qu'ils n'en ont payé. Les entreprises partenaires de la Fondation Suisse pour le Climat ont choisi d'allouer le montant de leur « restitution nette » au profit de mesures de PME suisses et liechtensteinoises contribuant à la protection du climat. 

 

Retour

©2008-2021 Fondation Suisse pour le Climat
.