Deux solutions complémentaires pour une production d'énergie sans CO2

 

Caminada et Oekokraft: Les deux entreprises tessinoises sont hébergées dans le même site industriel; elles proposent des solutions novatrices et favorables à l’environnement et bénéficient d’un soutien concret de la Fondation Suisse pour le Climat.

Produire de l’énergie à partir de matériaux naturels, sans émettre de CO2: telle est la vocation de Caminada et Oekokraft; deux entreprises basées au Tessin, qui travaillent dans le même site industriel et qui bénéficient toutes deux d’un soutien concret de la Fondation Suisse pour le Climat.

Mais la comparaison s’arrête là: la solution de Caminada Energy Technologies permet une conversion immédiate vers un chauffage neutre en COavec les brûleurs “GreenPower”, qui peuvent être installés facilement et sans interventions majeures dans le système de chauffage au mazout existant, qui n’a pas à être remplacé par une autre technologie et qui permet également d'économiser du CO2. Le brûleur GreenPower peut fonctionner avec des combustibles biogéniques liquides tels que de l'huile de cuisson usée purifiée ou du biodiesel.

De son côté, la société Oekokraft Sagl a testé et développé un système de cogénération alimenté par des déchets de graisses animales pour la production d'énergie thermique et électrique renouvable, qui permet la réduction des émissions de CO2 dans les serres agricoles. Un cogénérateur est constitué d'un moteur stationnaire qui produit de l'énergie électrique et thermique, dans le cas d'Oekokraft Sagl à la fois renouvelables grâce au fonctionnement avec biocombustibles.

La système de cogénération de Oekokraft. 

La solution proposée par Oekokraft génère des puissances faibles, de l’ordre de 350 kw, tandis que la méthode Caminada produit des puissances élevées (600 kw). « Nous sommes très complémentaires car nos solutions s’adressent à des clients différents», confirme Markus Wilke, le patron d’Oekokraft. « Nous avons donc déplacé nos activité a Osogna afin de pouvoir bénéficier de synergies avec Caminada. C’est une bonne collaboration. »

Les avantages des technologies développée par Caminada et Oekokraft sont nombreux et quantifiables, mais les deux sociétés ne sont pas au même stade de développement. « C’est un domaine très compliqué, sur lequel nous travaillons depuis plusieurs années », précise Marcel Caminada, le fondateur de l’entreprise éponyme. « Grâce au soutien de la Fondation Suisse pour le Climat, nous allons prochainement finaliser notre ligne d'assemblage et nous espérons entrer en production avant la fin 2021. »

 

La chaleur qui en résulte permet par exemple de réchauffer des serres pour produire des tomates neutres en émissions de CO2. 

 

Son de cloche légèrement différent auprès d’Oekokraft« Nous travaillons sur cette solution depuis bientôt dix ans », explique Markus Wilke. « La graisse animale provient des déchets industriels. Plutôt que de créer chimiquement du biofuel, nous adaptons les moteurs au combustible. L’électricité produite par les moteurs est injectée dans le réseau, tandis que la chaleur qui en résulte permet par exemple de réchauffer des serres pour produire des tomates neutres en émissions de CO2» Le potentiel de cette solution est très important, puisque Migros ou Coop, par exemple, se sont engagés à être neutres en CO2 dès 2025 et que cette technologie y contribue.

 

En plus de l’apport financier, le soutien de la Fondation nous apporte de la crédibilité, ce qui est très important aussi. 

 

Tant Marcel Caminada que Markus Wilke précisent que le processus de soutien de la Fondation Suisse pour le Climat a été simple et rapide à mettre en oeuvre. « J’ai découvert la Fondation par hasard, lors d’une présentation à Lugano il y a un an », précise Markus Wilke. « J’ai rempli les formulaires ad-hoc sur le site Internet de la Fondation, puis j’ai dû me soumettre à une séance de questions-réponses assez pointue. C’était très intéressant, et au final assez simple. C’est grâce à ce soutien que j’ai pu poursuivre mes recherches. »

Marcel Caminada a découvert la Fondation lors de cette même présentation, et bénéficie de son soutien depuis l’été passé. « C’est un processus simple et rapide », confirme Caminada. « Il n’y a pas de lourdeurs administratives, ce qui constitue un atout important par rapport à d’autres institutions. En plus de l’apport financier, le soutien de la Fondation nous apporte de la crédibilité, ce qui est très important aussi. »

Nous sommes à la recherche de nouvelles solutions

Votre PME contribue à la protection du climat grâce à de nouveau produits ou de nouveaux développements technologiques ? Demandez le soutien financier de la Fondation Suisse pour le Climat. Pour pouvoir bénéficier d'un subside, votre PME doit remplir les critères suivants:

  • La PME est domiciliée en Suisse ou au Liechtenstein et emploie moins de 250 collaborateurs.
  • La PME n'est pas une entreprise start-up en phase de constitution.
  • Moins de 50 % du capital de l'entreprise est détenu par de grands groupes ou des organisations de droit public.
  • Le projet est réalisé en Suisse ou au Liechtenstein.

Retour

©2008-2021 Fondation Suisse pour le Climat
.